Aller au contenu principal

J de F 3/ Virages, par Madame de K

Au rythme de cette route en lacets qui me ramène chez moi, je pense à toi ; toi que je viens de quitter, les larmes au bord du cœur.

Un virage à gauche.

Tu nous as consacré ta vie, et moi je ne te consacre qu’une demi-heure par semaine au téléphone.

Un virage à droite.

Nous avons insisté pour que tu t’exiles dans cette maison pour personnes âgées arguant que tu y serais mieux, en sécurité, entourée. Était-ce un prétexte ou une bonne raison ?

Un virage à gauche. Les courbes bleues des collines au loin s’estompent en s’éloignant vers l’horizon.

Je me rappelle avec une netteté incroyable de cette fois (sans doute la première) où tu nous avais emmenés au Mint museum à Charlotte. Tu nous avais fait rester des heures (ou ce qui m’avait semblé des heures, à la mesure de mon temps de petite fille) devant une peinture de la renaissance italienne en nous expliquant le sfumato.

Un virage à droite.

Pourquoi a-t-il fallu qu’après avoir tergiversé des semaines sur le fait de savoir si oui ou non tu allais accepter  notre proposition (qui pour nous était plutôt un ultimatum que nous avions su enrober de belles paroles) tu choisisses cette maison dans les Blue Ridge Mountains ?  Tu sais pourtant que j’ai horreur de la montagne !  Être entourée par des sommets m’oppresse. Je ne respire que devant l’immensité de l’océan que je vois de mes fenêtres à Wilmington.

Un virage à gauche. Le bleu des collines ne fait pas illusion. Je redescends vers la mer, mais il me reste plusieurs  heures de route.

Un virage à gauche.

Je sais que dans quelques semaines je serai de nouveau engluée dans un débat intérieur, un petit ange sur mon épaule gauche me serinant que je devrais avoir mauvaise conscience pour n’avoir pas été rendre visite à ma mère depuis plus d’un mois, et un diable sur mon épaule droite me susurrant que je peux bien surseoir et me rappelant combien ces visites m’attristent, et même me dépriment.

Maman je t’aime, mais tu me…

__________________

Madame de K, 9 février 2013

16 Commentaires Poster un commentaire
  1. madamedekeravel #

    Lise au secours ! ! ! il y a une faute de frappe dans mon texte 😉
    Mountains avec un U
    Et pourquoi les espaces avant ; et ? et ! sont-elles si démesurées ?
    Et pourquoi y a-t-il des sauts à la ligne anticipés ?
    (omagad, faites la taire ! ;-))

    9 février 2013
  2. Lise #

    Hihi je m’en occupe, j’arrive ave mes gros ciseaux

    9 février 2013
  3. Lise #

    J’ai corrigé Mountains et Wilmington, et aussi deux retour à la ligne, mais je ne peux pas corriger l’espace trop grand avant les points d’interogation et d’exclamation. arghhhhh WP n’est pas parfait.

    9 février 2013
  4. mimi #

    hey, suis angoissée moi, elle n’a quand même pas raté le virage!!!!!

    10 février 2013
    • madamedekeravel #

      Mimi >> à toi de voir 😉

      Lise >> merci ! WP n’est pas parfait mais toi si (presque 😉 )

      10 février 2013
      • Lise #

        sauf quand j’écris deux retour sans « s » … grr…

        10 février 2013
        • madamedekeravel #

          j’avais pas vu 😉

          10 février 2013
  5. C’est un très joli texte. J’aime bien ces « virage à gauche », « virage à droite ». Un bel effet. Et cette fin inachevée. Comme si…

    10 février 2013
  6. Lise #

    Cette dernière phrase contient tant de choses en effet, Alf… Un sanglot ? Un accident ?
    Et tout le texte nous amène à ce point d’interrogation, car nous retrouvons des points d’interrogation dans tout le texte, au moins au bout de plusieurs phrases.

    On pourrait ècrire une nouvelle à partir de ce texte.

    Mais bien sùr ! tiens, pour reprendre l’essai de Jean-Christophe sur les méthodes d’écriture : on pourrait découper le texte de Sylvie, ci-dessus ( oui, nananère, j’ai le privilège de pouvoir appeler Madame de Keradec par son petit nom, z’êtes tous jaloux, hein ?) donc, découper le texte ci-dessus en autant de chapitres, et arriver, au bout de 300 pages environ, à la conclusion ouverte… ( et finir ou non la phrase inachevée…etc… etc… )

    T’en penses quoi, Madame de K ? A suivre de près.

    J’aime beaucoup ce texte aux horizons multiples, comme l’illustration du jeu de février.

    10 février 2013
    • madamedekeravel #

      ben découpe si tu veux, je décline toute responsabilité ! 😉
      en ce moment je n’ai pas trop le temps d’écrire un texte long…
      aux prochaines vacances peut-être ?

      12 février 2013
      • Lise #

        comment, tu déclines ?? non, mais tu crois que j’ai les épaules si larges ( pas nageuse pour un sou, en plus, que je suis , aïe !) que je puisse encore prendre la responsabilité de venir taillader ton joli texte avec mes gros ciseaux ? Non, non, on t’attends donc aux vacances ( lesquelles ? Pâques ? ou d’été ? )

        12 février 2013
  7. Ma' #

    On sent les lacets sur la route comme autant de noeuds dans la tête de cette encore petite fille ….

    11 février 2013
    • Lise #

      Ma’ ? et ta plume ? tu nous manques, là … (pleurs )

      12 février 2013
      • Ma' #

        Trop peu de temps hélas en ce moment pour tenir ma plume… Mais je n’oublie pas… A la fin du mois, j’aurai plus de temps …. un peu de patience c’est tou 😉

        13 février 2013
        • Lise #

          ok, on t’attends, et nous avons encore 10 (dix !) autres jeux devant nous pour satisfaire nos soifs d’écriture : un par mois. Je suis pateinte ( bisous !)

          13 février 2013
  8. Merci Mme de K,
    Deux virages à gauches plus deux virages à droite; il en résulte qu’elle s’éloigne en gardant sensiblement le même cap.
    Les générations gagnant en longévité, les maisons de repos abriterons un jour les aïeuls, les parents et leurs enfants de 80 ans. Gros budgets en perspective.

    12 février 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s