Aller au contenu principal

J d’A 2 / Avril en Mars, par Alf Salafia

P1150721 copie

Avril en Mars

Des mares des traces en mars des navires en dentelles des oiseaux des ombrelles respire fou comme un rire où je me déchire la tête envahie de lianes et de ronces de broussailles où que j’aille les entrailles nouées sois le tissu doux la soie cette fois comme j’ai froid mars s’en va et je dérive sans toi cent fois dans ces déserts salés de sable dans ma cervelle j’entends comme un battement d’ailes comme un vent qui s’enfuit qui s’engouffre dans la nuit je m’ennuie mars arrive en avril difficile de le suivre vivre de survivre j’arrive tout au bord de la rive dans quelques marécages de pénombres et d’orages à travers les barreaux de ma cage mon cerveau fait naufrage capitaine où va t’elle cette caravelle qui m’entraîne et me traîne dans les fonds sombres il me semble que la surface de l’eau tremble et je vois des corbeaux qui raturent le ciel qui foudroient l’essentiel et j’attends une caresse aussi douce que du miel un nuage une belle libellule qui vole toutes ces idées folles comme si l’air et le vent étaient deux cerfs-volants deux oiseaux fatigués dans ma tête givrée et je vais quelque part au fond de ma mémoire apprivoiser des loups au bord d’un sombre soir à la fin d’une histoire je n’ai pas peur du noir dans les forêts perdus mon enfance il a plu comme se noie se dérobe sur la route lointaine reine et rois souveraine sans robe et j’apprends le silence le chagrin et le froid ces choses sans importance la pluie le désarroi et je goûte le temps l’inutile et le vent je parle de rivières aux flaques prisonnières aux fontaines immobiles aux ruisseaux qui serpentent entre l’herbe des prés j’hésite quelquefois à déployer mes ailes partir est si fragile frêle brindille comme un souffle d’eau comme un peu comme un rien à peine le goût du pain dans ma tête miettes à me plaire folie tous mes déserts cailloux petites pierres me mangent et me dérangent de mars avril en mars

__________

Alf Salavia, avril/mars 2013

8 Commentaires Poster un commentaire
  1. Un très beau texte-poême de Alf, reçu ce soir, allo, allo, ici 21 h 21, chez vous d’Europe c’est dejà demain 3 h du mat.
    Si quelqu’un a une illustration ?

    8 avril 2013
  2. Ma' #

    Pas d’illustration mais j’aime le rythme de ce texte… Il gagne à mon avis à être déclamé plus que lu !

    9 avril 2013
  3. Ce texte roule sans « déraper ».

    Je propose cette photo, si elle plaît à l’auteur et vous-mêmes.

    9 avril 2013
  4. Oui, Ma’, il doit être lu à voix haute, Alf Salafia étant de ces poëtes, très rares, qui portent en eux la musique du monde. On doit les lire de yeux et de l’oreille. je ne m’en lasse pas.

    Oui, Jaleph, je trouve cette illustration excellente, je ne sais pas ce qu’en pense Alf… S’il n’est pas paralysé de timidité, il viendra peut-être nous faire un petit coucou, et nous dire ce qu’il en pense ( je plaisante, Alf : mais non, t’es pas timide !)

    9 avril 2013
    • Elle est parfaite cette illustration, et incroyable, car j’ai corrigé légèrement le texte et au lieu de « Démarre des traces en mars » j’ai noté « Des mares des traces en Mars ». Fabuleux, merci Jaleph !
      Idem Lise…

      9 avril 2013
      • Heureux que texte et photo s’aimantent. C’était fin décembre, cinq degrés maxi sur la côte bretonne, les braves chienchiens n’ont pas la même notion de confort que nous. Perso, je préfère une paire ce charentaises.

        9 avril 2013
        • ru sais quoi ? ils ont l’air heureux, tes chiens-d’eau

          9 avril 2013
  5. Lise #

    Il y a un mystère certain qui lie les gens-de-mots entre eux, j’en fais l’expérience constamment, c’est même encore plus aigu pour ceux qui sont séparés par tout un océan ( ô mares !)

    9 avril 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s