Aller au contenu principal

ECRIRE en AOUT sur AOUT

AUGUST MACKE AOUT 1913

Une idée de textes courts pour ce mois où nous sommes depuis hier, AOUT, beau mois de vacances, avec la perspective un peu tristounette de la rentrée, de l’automne, et le profil grisâtre de l’hiver, là-bas, encore assez loin de nous.

Le poète nous a parlé en frémissant de Mars qui rit malgré les averses, mais personne encore n’a chanté AOUT.

et bien, à vous les messieurs et dames auteurs :

c’est quoi exactement, AOUT,  pour vous ?

__________________

Tous les claviers, plumes et crayons sont bienvenus.

Mettez simplement vos textes en commentaires

10 Commentaires Poster un commentaire
  1. gh #

    11 août 2013
    • Lise #

      Merci, gh, qui que vous soyez.
      Jaleph, pourrais-tu nous mettre cette vidéo en article ? titre
      Jeu d’aout 6 /Paris au mois d’aout, par Charles Aznavour , recueilli par gh

      Merci, merci, merci et bisous !!!

      11 août 2013
  2. mimi #

    ahhh je recule de quelques années, je l’ai vu chanter cette chanson en direct, c’etait quelque chose, bravo Aznav, tu restes le meilleur et merci pour cette superbe vidéo.

    12 août 2013
    • Lise #

      Aznavour reste grand

      12 août 2013
  3. Si, si, Jacques Prévert a écrit quelque chose sur une fille, à midi, place de la Concorde, le 15 août à Paris, je n’ai plus les termes exacts en mémoire, mais je devrais le retrouver sur le net… Bonjour, Lise, (j’aurais dû commencer par là !!!) Est-ce que j’arriverais à écrire sur août ? Peut-être …

    19 août 2013
    • Lise #

      Mais oui, Pivoine, vous y arriverez : ! il faut juste .. OSER, lol!

      19 août 2013
  4. Voilà… « 15 Août – La belle saison – Jacques Prévert dans « Paroles »

    A jeun perdue glacée

    Toute seule sans un sou

    Une fille de seize ans

    Immobile debout

    Place de la Concorde

    A midi le quinze Août. »

    19 août 2013
  5. Alors… Une suggestion parmi d’autres:

    Août, made en 1966 et 1967…

    « Nous, -nous, en famille, quand j’étais petite- nous partions, je ne sais pourquoi, la veille du 15 août.

    Le départ s’annonçait par des parfums inusité dans la maison. Parfum d’ustensiles de toilette, de savonnettes, d’étuis pour brosse à dents, parfum et texture rose plastique de la trousse de toilette! Ca y est, quand je la voyais, je savais que le départ était proche !

    Les vacances à la mer ne tenaient pas toujours leurs promesses: il pleuvait souvent, et bon an mal an, il s’agissait de marcher, de l’arrêt du tram à l’hôtel, qu’il neige, qu’il vente ou qu’il pleuve. Bien qu’il n’ait jamais neigé en août ! Du moins, pas à la côte belge. Ah! Mon désespoir chaque fois que le drapeau était rouge! On espérait qu’il passe au vert quand il était orange, en attendant, on avait les forts, les appartements creusés dans le sable, la pelle rouge et la pelle bleue, et une cabine où ma mère, bien emballée dans son imperméable et ses foulards, tricotait quelques pulls pour la rentrée. Mon frère tirait parti des mares pour faire des barrages… Quant à moi, j’essayais d’y nager.

    Et les jours où la pluie était vraiment trop forte, on partait en excursion. Ypres, Dixmude, Furnes, l’embouchure de l’Yser… Bruges, Bruges sous la pluie, les musées… Autrement, nous nous baladions dans les dunes, entre Oostduinkerke et Koksijde, (on prononçait Kokçide…) On pêchait la crevette (de temps en temps, on les voyait ondoyer dans l’eau saumâtre, crevette grise sur fond jaune foncé), et puis, à quatre heures, c’était l’heure de la glace chez Espéro, fraise pour moi, moka pour les parents, chocolat pour mon frère.

    Plus on se rapprochait de la fin août, plus les membres de la bande d’enfants se réjouissaient de rentrer chez eux. Je ne pouvais pas en dire autant ! Partir si tard… Et rentrer si tôt !

    Mais dès septembre, je tournerais la page ensoleillée et venteuse des vacances, quitte à la faire revivre dans le premier dessin de l’année scolaire. C’est sûr, je passerais à autre chose: à mes collections de marrons, à l’odeur de feuilles brûlées, qui explosait à l’ouverture des portes du tram 94, à mon anniversaire et au cadeau rêvé…

    Et puis, n’y avait-il pas aussi la rentrée ? Les amies que l’on retrouverait et la promesse, qu’avec les livres neufs, les cahiers et les nouveaux plumiers, on allait sûrement apprendre de nouvelles choses, des choses extraordinaires ! Qui seraient bien plus que des problèmes, bien plus que des fractions ou des tables de multiplication, bien plus que des devoirs d’orthographe, des leçons d’histoire, des pages de catéchisme ou des préparations de dictées…

    19 août 2013
    • Lise #

      et v bien, BRAVO, Pivoine, vous avez un mail – et votre texte est dans la collection des textes d’Aout.

      19 août 2013
  6. fsalembier #

    http://histoiresinguliere.wordpress.com/2013/08/21/a-la-mi-aout-a-lenseignement-reprends-gout/

    Mi-août, le chant du chat ? Non, bien entendu…

    C’est juste la période où l’on nous rappelle que l’enseignement (n’) est (pas) gratuit, que l’on relance le sempiternel débat sur la réadaptation des horaires scolaires (histoire de demander aux enseignants pour la nième fois d’enseigner et d’éduquer), …

    Ajoutez à cela les refrains « qui va financer », « démission des parents », « enseignants=congés », « faire plus de sport à l’école », etc etc…

    Tant qu’on y est, pourquoi ne changeons-nous pas l’appellation « enseignant » par « parent de substitution » ???

    Ne nous « voilons » pas la face (quoi que c’est « in » de nos jours).

    Bref, tout va bien, les enfants, l’on vous souhaite une agréable rentrée scolaire…

    21 août 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s