Aller au contenu principal

Calendrier 12 / Les jours les plus longs, par Lise

springflowers_mixed.jpg

Depuis hier, nous avons les deux pieds dans l’été, officiellement.  Il pourrait neiger, ce serait quand même la saison du soleil, le calendrier nous le dit formellement : nous entrons dans l’été au solstice de juin, nous en sortirons au solstice d’automne, le 21 septembre. et que ce soit dit une fois pour toutes : nous l’avons appris dès l’école  qui avant, s’appelait primaire.

Depuis vingt et un jours , les jours rallongent – ils ont commencé de rallonger depuis bien plus longtemps, depuis la fin décembre, mais qu’étaient ces pauvres minutes  au regard de nos si longues nuits ?  Et puis, un matin, vers la fin du mois de mai, l’oblique d’un rayon de soleil a touché le bord de notre lit, caressé en passant  nos paupières et nous nous sommes réveillés en sursaut :  » bon sang, mais quelle heure est-il ?   » . A peine 4 heures, et la chambre à l’est déjà inondée de lumière. Le soir du même jour, nous avons  bavarde et ri sur la terrasse,  dans le jour qui n’en finissait pas de finir. Il a fallu un premier bâillement pour que l’un de nous s’exclame à nouveau  :  » bon sang, mais quelle heure est-il? « . Presque 22 heures, et la nuit  ne se décide pas à franchir le bord du ciel nacré, à l’ouest.

Il va finir dans une dizaine de jours, le mois de Juin  ; et à partir d’aujourd’hui,. les jours repartent en sens inverse, perdent  quelques minutes toutes les vingt-quatre heures. Ce phénomène je l’ai vécu tant de fois, et tant de fois redouté, car je jubile en regardant le calendrier de la fin mai,  en pensant aux longues heures de juin ; et je m’attriste en voyant, au fond du rectangle de carton, décembre  et sa vie raccourcie, son hiver maussade, son ciel gris et sa froidure. : ce mois des jours les plus courts,  porteur de cette ombre que je déteste. Heureusement que les hommes, en leur lointaine sagesse,  l’ont illuminé de fêtes souveraines, à grand renfort de sapins, de bougies, de flambées dans l’âtre et de guirlandes : on se fait le calendrier qu’on peut.

Demain, c’est la Saint-Jean d’été, les groseilles sont mures si j’en crois le poète, je ne sais pas s’il y a encore un lieu, de par le monde, où garçons et fille vont danser autour  d’un brasier : par mesure de sécurité, ils sont certainement interdits depuis longtemps, les feux de la Saint-Jean.

 » De l’aube tendre jusqu’à la fin du jour « *  que cette Saint Jean d’été vous soit profitable,  et que vous en savouriez chaque minute pleinement : c’est la grâce que je vous souhaite en ce 22 juin 2014

_____________

lmg / 22 06 2014

_____________

* Aragon

6 Commentaires Poster un commentaire
  1. Jean Baptiste Gourmaud #

    Je vois les jours comme tu nous les décris si bien, Lise. Bien sûr je m’appelle en vrai Jean Baptiste Guilloteau. J’étais prédestiné pour la grande Saint Jean Baptiste qui cette année se fêtera comme toujours sur les plaines d’Abraham et qui célèbrera Félix Leclerc qui aurait 100 ans, l’immortel.
    Cependant en plein cœur de notre hiver polaire , je tricherai pour le climat paradisiarque de la Martinique ou de Cuba.

    22 juin 2014
    • lise #

      C’est aussi la fête de mon grand-père, qui comme toi s’appelait Jean-Baptiste. Iras-tu à la grande St Jean-Baptiste des Plaines d’Abraham ? Nous aurons tous une pensée émue pour Felix Leclerc, c’est vrai qu’il est toujours vivant dans nos mémoires. Vrai aussi que les années passant nous avons tendance à renier les blancheurs cristallines, neiges et glaces confondues, et souhaiter, à la place, des palmiers, du sable chaud ( un légionnaire , pour moi, un!) et que Juin s’applique à rester avec nous dix, non, onze mois sur douze… Sacré calendrier que nous établirions, mon ami !

      22 juin 2014
  2. La saint jean se fête toujours dans les Landes, je ne sais pas si on saute toujours par dessus les feux, mais on moins, on les allume!

    22 juin 2014
  3. lise #

    Pourtant, s’il est un endroit au monde où les feux, même de la Saint-Jean, devraient être interdits, c’est bien dans les Landes, justement … mais j’imagine que c’est loin des résineux ?

    22 juin 2014
  4. madamedekeravel #

    Recommencer à se lever au jour et non pas à la nuit, délice délicieux ! ! !
    Couplé avec le plaisir de ranger pulls et chaussettes.

    22 juin 2014
    • lise #

      hi hi mais pas ici ! pulls et chaussettes de rigueur a l’année longue – enfin, nous avons un mois ( 15 juillet/15 aout) où nous pouvons, à la rigueur, les ranger dans un placard, hors vue. Mais jamais hors d’atteinte.

      22 juin 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s