Aller au contenu principal

V comme voyageuse (2)

Elle cuit sur ce seuil depuis bientôt une heure quand une dame blonde descend de son vélo, tout sourire. Il y a un gros sac de courses de chaque côté de son guidon et un ou deux autres sur le porte-bagage. Qui donc trimbale tout ça en plein cagnard, se demande-t-elle en voyant les pots de yaourt. Et quel est son secret pour ne pas montrer la moindre trace de sueur quand il fait 40° à l’ombre?

– Vous êtes là! s’exclame la cycliste en jouant l’étonnement.

– Vous n’avez pas eu mon message?

– Si, si! Mais je n’y ai pas répondu parce que j’étais en grande conversation avec mon fils et puis j’avais des courses à faire, comme vous voyez. C’est Suzanne, la dame d’en face, qui m’a prévenue que quelqu’un voulait à toutes forces entrer chez moi.

Et disant cela, elle part d’un grand rire.

Entrer à toutes forces? se dit la voyageuse, il me semble que j’ai seulement sonné deux fois, très poliment.

Et là, derrière ces volets clos de la maison d’en face, il y a une Suzanne qui a tout vu depuis le début et qui ne s’est jamais manifestée, même pas pour offrir un verre d’eau? Quel pays!

3 Commentaires Poster un commentaire
  1. Lise #

    de mieux en mieux ! cette Suzanne n’a pas fini de nous etonner ..

    Tu ne nous a toujours pas dit si tuy garde le texte ou si nous pouvons y entrer dedans ?

    6 juillet 2015
  2. si, je l’ai mis en commentaire, bien sûr qu’on peut

    6 juillet 2015

Rétroliens & Pings

  1. V comme voyageuse (3) | Les mots autographes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s