Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘09 – Jeu de Septembre’

comptine (pour les grands…) par Mme de K

Un deux trois
Au bout de mon cœur
Je m’accroche
Tu t’échappes

Quatre cinq six
Au creux de mon lit
Je soupire
Tu délires

Sept huit neuf
Mon doigt sur ta peau
Je dessine
Tu ronronnes

Dix onze douze
Au coin de mes lèvres
Je jubile
Tu te rends

Comptines Ogres

 

Un, deux, trois, reprends du gras,
quatre, cinq, six, de la saucisse,
sept huit, neuf, une tranche de bœuf,
dix, onze douze, finis les fraises !

 

*  *  *

Un pain,
deux oeufs,
trois pâtés de foie,
quatre plats de patates*,
cinq verres, on trinque,
six écrevisses,
sept assiettes,
huit les carottes sont cuites,
neuf encore des œufs**
dix rôtis, onze des pêches***

* les ogres disent cate au lieu de quatre, sinon il faudrait dire patatre à la place de patate, pour que ça rime, et ça n’aurait aucun sens.
** les ogres prononçent euf, pour la rime, et non pas eu comme il faudrait.
*** Ce qui veut dire « on se dépêche », vous l’aviez compris. Arrivée là, la chanson reprend au début, car les ogres ne comptent guère au-delà de onze, à cause de la rareté des aliments rimant en ouze. Certains passent directement à treize comme dans la première comptine, à cause des fraises dont ils raffolent, mais c’est un peu triché.

 

Ces deux comptines ogres sont extraites de l’histoire de la petite Poucette. Mais promis, les prochaines seront composées directement pour l’écritoire.

Titre de Septembre

ecritoire ronde septembre 2014

Mois de rentrée scolaire, pensons aux enfants : le titre du mois : comptines enfantines. Des textes courts, des rimes, des choses qui chantent et dansent, se chantent et se dansent dans les cours de recréation – oui, je date, je le sais  et c’est tr8s bien. Pourquoi les comptines, pourquoi les enfants ? vous le saurez dans une vingtaine de jours, au moment du grand chambardement.

 

En attendant, pic et pic et colegram, ran et ran et rantanplan, une poule sur le mur,  j’ai un beau château ma tante tirelire lou …

A vos ardoises !

 

Jeu de Septembre 9 / Le dernier pont, par Mme de K.

Et un p’tit cours d’histoire-géographie, ça te dit ?

Ce n’est pas hors sujet, que non ! C’est parti d’un vagabondage d’idée, je me disais « Qu’est-ce que je pourrais bien écrire pour Lise ayant rapport avec un pont ? » Puis un mot m’est venu à l’esprit Pont Euxin, et je me suis rendue compte que je ne savais pas ce que c’était…

Lire la Suite

Jeu de September 8 / Fraser River, par Jaleph

42289994 (1)

Texte repris de « Prince George et passé au temps présent.

__________________________________________________________________

Cela se passa en 1980, fin octobre, début novembre.

J’avais été pris en stop par un jeune gars qui pilotait un truck de couleur noire. Ce genre d’énorme 4 x4 verticalement tout plat de tous les côtés. Dans la benne à ciel ouvert, j’ai rejoint une demi-douzaine de jeunes qui voyageaient sous le même mode. La prise en charge avait été faite dans la plaine, non loin de Vancouver dans l’état de Washington. Lire la Suite

Jeu de Septembre 7 / Prince George, par Jaleph

Old railway bridge Prince George, Canada

Old railway bridge Prince George, Canada

Cela se passa en 1980, fin octobre ou début novembre, je ne m’en souviens plus clairement.

J’avais été pris en stop par un jeune gars qui pilotait un truck de couleur noire. Ce genre d’énorme 4 x4 verticalement tout plat de tous les côtés. Dans la benne à ciel ouvert, j’ai rejoint une demi-douzaine de jeunes qui voyageaient sous le même mode. La prise en charge avait été faite dans la plaine, non loin de Vancouver dans l’état de Washington. Je n’avais pas plus étudié la route. Lire la Suite

encore quatre jours …


ecritoire encore quatre jours

Septembre finissant, c’est un peu triste, mais octobre n’est pas un mois de blues. Il nous faudra attendre novembre pour nous sentir déprimés, encore que ce mois étant aussi celui de la naissance de Krystal, novembre en sera tout illuminé.

Septembre se termine dans quatre jours,  et nous l’avons bien commencé, il y a eu des textes  enjambant des rivières, bien que personne n’ait  pris le prétexte facile et allégorique du pont reliant deux pensées, deux cœurs, deux mondes, deux continents.   Lire la Suite

Jeu de Septembre 6 / Les ponts de Québec, par Lise

Pont Jacques-Cartier, Montréal, QC

Pont Jacques-Cartier, Montréal, QC

D’abord, ce ne sont pas des ponts, ce sont des gratte-ciels. Et le fleuve qu’ils enjambent, vous croyez, vous de France que vous avez la moindre idée de ce que ça peut être, le Saint-Laurent ?

Et bien, si vous n’avez jamais mis les pieds à Québec-Ville ou encore plus loin vers l’est, vous n’y êtes pas, mais alors, là pas du tout du tout du tout. Parce que le Saint Laurent et les ponts qui l’enjambent, je n’arriverai jamais à t’en donner la moindre idée.  Lire la Suite

Jeu de Sept 5 / il n’y a pas loin de « sur le pont » à « sous les ponts »

À Agathe.petite fille boubat

« Famille sans papiers » ils ont dit aux restos du cœur quand on y est allés. Ils nous ont donné à manger quand même. Mais Maman n’a pas voulu s’asseoir avec les gens dans la grande salle où il faisait bien chaud.

Puis mon petit frère a pleuré. On est allés à l’hôpital. Le docteur a dit que mon petit frère ne mangeait pas assez. Lire la Suite

Jeu de Sept. 3 / L’âne, quelle tête de mule, par Jaleph

P1170687 copie
Je suis un âne, j’ai horreur des ponts. Vous ne m’en ferez jamais passer un de force. Je pèse quatre cents kilos, cent kilos sur chaque sabot, essayez de me faire bouger pour voir. Les gens pensent que c’est parce que je suis têtu. Quelle bêtise. Je n’ai pas l’intelligence des hommes mais réfléchi, je le suis cent fois plus que les chevaux, si en toute équité on veut rester dans le registre des équidés. Les chevaux, la plus belle conquête de l’homme. Vous trouvez ça beau, promotionnel ? Quelle blague ! Lire la Suite